Techniques de bioécologie - 145.C0

* Ouvert aux étudiants internationaux
* Possibilité d’un séjour pédagogique à l’étranger

Ce programme vise à développer vos compétences en vue d’occuper un emploi en lien avec le milieu naturel. En tant que technicien, votre travail peut se dérouler sur le terrain, en laboratoire ou dans un bureau, mais il s’agit bien souvent d’une combinaison d’endroits. Des travaux peuvent être effectués également dans un contexte de recherche scientifique. Vous pouvez aussi œuvrer à l'aména­gement d'écosystèmes en vue de gérer ou de préserver des ressources fauniques et floristiques ou, encore, travailler en tant que naturaliste pour interpréter le milieu naturel.

Téléchargez la monographie

Voir le nombre de places disponibles ainsi que les statistiques d'admission

Nous rencontrer

Nous joindre

Techniques de bioécologie (145.C0)


Première session

Deuxième session

Troisième session

Quatrième session

Cinquième session

Sixième session

Légende : Formation générale / Formation spécifique au programme

Plus d'information sur ce programme

Ce programme
s'adresse à vous si :
  • vous aimez travailler en milieux aquatiques et terrestres;
  • vous êtes passionné des habitats naturels, des animaux sauvages et des plantes;
  • vous avez de bonnes aptitudes pour les sciences biologiques;
  • vous faites preuve de débrouillardise et d’autonomie;
  • vous avez des aptitudes pour le travail d’équipe;
  • vous vous adaptez aisément à toutes les situations;
  • vous possédez une bonne condition physique.

Les avantages
du Cégep de Sherbrooke :
  • Environ 360 heures d’activités-­terrain tout au long de vos trois années d’études;
  • Dix semaines de stage chez un employeur à la 6e session;
  • De nombreux milieux naturels à proximité du Cégep pour les activités-terrain;
  • La possibilité de développer des connaissances théoriques bien appuyées par des habiletés pratiques;
  • Du personnel spécialisé dans des champs de compétence variés;
  • Des ententes DEC-­BAC avec plusieurs universités en biologie (Laval, UQTR, UQAR), en développement durable et zones côtières (Moncton), en agronimie (Laval) et bientôt en environnement (UdeS);
  • Des sorties terrains de plus longue durée à l’extérieur de l’Estrie.

Quelques
employeurs :
  • Centres d'interprétation de la nature privés et publics;
  • Centres écologiques;
  • Jardins zoologiques;
  • Firmes d'experts-­conseils en environnement;
  • Fonction publique (fédérale, provinciale et municipale) en lien avec les milieux naturels (parcs naturels, laboratoires privés et publics, maisons d'enseignement (universités et cégeps);
  • Projets régionaux de développement;
  • Zones d'exploitation contrôlée (ZEC);
  • Parcs provinciaux et fédéraux.

Voici des compléments au programmeTechniques de bioécologie