Ni viande ni objet : nous sommes contre les violences sexuelles

Initiative conjointe du Cégep de Sherbrooke et de l’Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AÉCS), « Ni viande ni objet » est une campagne multiplateforme de sensibilisation et de prévention des violences à caractère sexuel déployée auprès de la communauté étudiante collégiale.

 « Ni viande ni objet » vise à :

  • promouvoir les comportements adéquats (respect, consentement, égalité, soutien, ouverture) à adopter dans les relations personnelles et en public;
  • offrir de l’information, de la formation et des ressources de soutien pour les étudiantes et les étudiants;
  • à mobiliser les différents partenaires et organismes régionaux dans l’atteinte d’un objectif commun : changer les mentalités et offrir des outils pour contrer les actes de violences sexuelles. 

Cette campagne répond à un besoin exprimé par les étudiantes et les étudiants : la nécessité de s’informer sur cette problématique, à laquelle ils sont confrontés au quotidien.

La problématique

Les jeunes de 16 à 25 ans sont particulièrement exposés aux actes de violence à caractère sexuel, que ce soit à l’école, dans la rue, dans les bars ou en ligne. Les filles et les jeunes femmes sont particulièrement touchées :

  • Dans le cas d’agressions sexuelles, de harcèlement sexuel ou de rue, c’est près de 90 % des cas déclarés où la victime est une femme[1].
  • Près de deux agressions sexuelles sur trois perpétrées contre des femmes, soit 59 %, surviennent dans une résidence privée[2].

Les violences sexuelles (en personne et en ligne) portent atteinte à la dignité et à l’intégrité physique et psychologique des personnes visées et sont généralement de nature criminelle.

Les dommages peuvent être considérables. Il est important que toute personne qui a besoin de soutien ou qui souhaite dénoncer un acte dont elle a été témoin ou victime puisse facilement et rapidement obtenir de l’aide et des réponses.

Que sont les violences sexuelles?

La notion de violence sexuelle désigne toute conduite ou abus à connotation sexuelle qui se manifeste, une ou plusieurs fois, par des paroles, des comportements ou des gestes non désirés, obligeant une personne à subir, à accomplir ou à être confrontée à des actes d’ordre sexuel sans son libre consentement ou sous la menace de représailles.

Les violences sexuelles regroupent plusieurs catégories d’actes et de comportements, en personne et en ligne, dont les conséquences sont toujours dévastatrices pour les personnes qui en sont l’objet. Elles sont partout, prennent de multiples formes et font malheureusement partie intégrante de notre environnement, de notre culture.

En savoir plus

Que faire si vous êtes témoin de violences sexuelles?

Lorsque vous êtes témoin de situations de violence ou de harcèlement à caractère sexuel, il est important d'en parler, de réagir, d'intervenir.

Quelques exemples d'interventions

Intervention et ressources disponibles

Plusieurs ressources existent pour apporter de l'aide et du soutien aux victimes et accompagner les proches et les témoins et ce, dans le respect et la confidentialité.

Ressources disponibles au Cégep de Sherbrooke

Service d’aide psychosociale
Local 22-133 du pavillon 5
819 564-6350, poste 5131
Lundi au vendredi (9 h à 12 h et de 13 h à 16 h)

Service de la sécurité sur le campus
Local 52-259 du pavillon 2
Local 23-131 du pavillon 3
Local 31-120 du pavillon 5
819 564-6350, poste 5149

Direction des affaires étudiantes et communautaires
Pour dénoncer une situation de violence sexuelle
Martin Lambert: 819 564-6350, poste 5181

Ressources disponibles dans la région

Si vous êtes dans une situation d’urgence, que votre sécurité et votre intégrité sont menacées, que vous êtes témoin ou victime de violences sexuelles, appelez immédiatement les services d’urgence 911.

CALACS Agression Estrie
Écoute et accompagnement d’urgence 24/7
819 563-9999 ou 1 877 563-0793
info@calacsestrie.com
www.calacsestrie.com

Service de police de Sherbrooke (SPS)
Renseignements, plaintes et signalements : 819 821-5555
575, rue Maurice-Houle, Sherbrooke

Plus de ressources

 


[1]Infractions sexuelles au Québec : Faits saillants 2014. Ministère de la sécurité publique, Gouvernement du Québec, 2016, 42 p.

[2] La victimisation criminelle au Canada, Samuel Perreault et Shannon Brennan, Gouvernement du Canada, 2010, en ligne : http://www.statcan.gc.ca/pub/85-002-x/2010002/article/11340-fra.htm.